Envie de neige ?

Pas encore les gambettes frétillantes ni le nez prêt à geler… Et les sommets sont tellement beaux à regarder en ce moment. J’attends patiemment la future blancheur, en savourant ma collection Neige. L’avantage de ce délire – rappel : le titre des romans la composant doit contenir le mot neige -, c’est que je suis en plein dans mes passions de toujours (la neige et les mots), juste en ouvrant un livre ! Et je m’évade, au gré de mes envies et des cadeaux de mon entourage (!).

Cet été, j’ai donc voyagé – grâce aux cousins du Nord – sur les traces de Jeanne, au début du XXe siècle, entre la Pologne, Cognac et Alexandrie… et sur fond de Première Guerre mondiale et de Révolution soviétique. Après ce roman d’Yves Vollier, titré « Il neige encore à Varsovie », la prochaine exploration sera…

… quelques décennies plus tard, la retraite de Russie, dans les pas des soldats italiens : « Le sergent dans la neige », ciselé par Mario Rigoni Stern.

Décidément, cette collection est source de belles surprises…

Livres neige

Publicités

Phrase du jour 1

Ce que je suis en train de dire, c’est qu’il faut vouloir se laisser guider par notre intuition, et ensuite vouloir suivre ce guide, sans détour et sans peur. »

Shakti Gawain, in Libérez votre créativité

Ah… de la neige :)

Un Noël sans neige, pas un vrai Noël ? C’est ce qu’on a entendu dire. Mais nous avons quand même pu tracer quelques courbes dans les montagnes, et surtout entendre les plus petits se régaler de leurs premières sensations de glisse.

Et puis… quand la nuit et la pluie furent venues, place au « canapé-couverture polaire-feu dans la cheminée-bouquin » !! Pas eu assez d’heures cependant pour déguster un de mes cadeaux, un nouveau compagnon pour ma collection de livres contenant le mot NEIGE dans le titre (voir la collection) :

« Blanche-Neige doit mourir », policier écrit par une auteure allemande.

Alors, objectif maintenant : ne pas reprendre trop vite le rythme boulot-activités enfants-dodo… de façon à garder un peu de temps pour lire. Un petit rêve tout simple pour entrer tout doucement dans la nouvelle année.

Vivement ce soir, que je puisse m’immerger dans les premières pages…

41mr3w6YHIL._SL500_-1

Docteur House… le suspense

Vacances américaines oblige, j’ai glissé dans mon sac le polar de Hugh Laurie – l’acteur jouant l’indélicat Dr House ! Et bien sûr in english dans le texte. The gun seller se lit tranquillement, avec suffisamment de mystère et de progression dans l’intrigue pour que l’on reste accroché. Le personnage principal, avec son regard caustique, parfois irrespectueux, souvent désinvolte malgré la situation, est assez attendrissant. On ne peut s’empêcher parfois de voir le fameux Docteur House. Un bon polar entre deux avions… à défaut de la chaise longue.