Oh my God !

Il est des situations où les mots sont bien trop pauvres pour décrire la force d’une émotion. Cet été, bouche bée devant la magie de Bryce Canyon, dans l’Ouest américain, nous avons souri en entendant la gamme de “Oh, my God” prononcés sur tous les tons. Nous avons bien cherché… mais pas trouvé d’équivalent français.

Sommes-nous moins sensibles… ou tout simplement plus pudiques ?

Qu’auriez-vous dit, vous ?

Publicités